Les emballages en plastique dans la sécurité alimentaire

Les emballages plastiques destinés à accueillir des denrées alimentaires font l’objet d’un cadre légal très précis. Pas question donc d’utiliser n’importe quel packaging. Il doit remplir un certain nombre de critères, en particulier dans le cadre de la vente à emporter. Quelle est l’importance des matériaux pour le conditionnement alimentaire ? Comment bien choisir son emballage alimentaire pour de la vente à emporter ?

L’importance des matériaux pour le conditionnement alimentaire

Pour les entreprises alimentaires devant protéger, conserver et transporter des denrées, le choix des emballages alimentaires en plastique ne doit rien au hasard.

Lire également : Les incontournables pour une cuisine moderne : les accessoires qui font toute la différence

En effet, lorsqu’il est question d’emballage de denrées alimentaires, la santé du consommateur est une priorité absolue. Cela se traduit d’ailleurs par avec cadre légal particulièrement strict au niveau européen et français.

Ainsi, la réglementation encadre de manière très précise le type de matériaux qui peuvent être employés pour conditionner de manière industrielle toutes les denrées alimentaires. Ces matériaux ne doivent en effet représenter aucun risque pour la santé du consommateur.

A voir aussi : Découvrez les accessoires indispensables pour réussir vos grillades au barbecue !

Ainsi, le contenant en plastique destiné à accueillir des aliments doit protéger ses derniers du milieu extérieur. Il a notamment pour fonction de faire barrière à la poussière et aux contaminants divers. Il peut également réduire la dégradation liée à la lumière ou à l’humidité. En un mot, les emballages alimentaires en plastique contribuent à préserver la santé du consommateur en garantissant les conditions d’hygiène optimales.

Vente à emporter : comment bien choisir son emballage alimentaire ?

Le marché de la vente à emporter (VAE) est l’un des fleurissants de ces dernières années. Ainsi, grâce à la pandémie de covid 19, il a enregistré une croissance insolente flirtant avec les 20% sur un an en 2021. Selon différentes projections, la progression devrait légèrement fléchir mais s’inscrire dans la durée. Pour 2023, il est ainsi prévu une progression de 10% du marché.

Ce changement dans les habitudes des Français se traduit également par une hausse de l’utilisation des emballages alimentaires pour la vente à emporter ou pour la livraison à domicile. Pour autant, outre le strict aspect légal, pas question d’employer n’importe quel emballage plastique alimentaire.

En effet, l’emballage alimentaire pour la vente à emporter ou la livraison à domicile se doit de remplir un certain nombre de critères :

  • être facile à manipuler : un emballage plastique doit être facile à manipuler, aussi bien pour votre client que pour vos employés en cuisine. En effet, il faut qu’il se monte facilement et qu’il se ferme tout aussi aisément. Bien évidemment, l’aspect manipulation inclut également la notion de légèreté, sans pour autant que cela remette en cause sa solidité ;
  • conserver le goût et la qualité des aliments : un bon emballage plastique pour des denrées alimentaires doit savoir conserver la température, le goût, la qualité et la texture des aliments qu’il contient. Il en va de la satisfaction de vos clients, et donc, de votre chiffre d’affaires ;
  • valoriser vos produits : en plus de remplir toutes les conditions précédemment citées, votre emballage est la première et la dernière chose que voit votre client. Il est donc très important que votre packaging transmette une image de votre entreprise qui soit valorisante.

Les risques sanitaires liés à l’utilisation de certains types d’emballages en plastique

Il faut souligner que certains types d’emballages en plastique peuvent présenter des risques sanitaires. Effectivement, plusieurs études ont montré que certains types de plastiques pouvaient avoir des effets négatifs sur la santé.

Le premier type d’emballage à éviter est l’emballage en polystyrène expansé (PSE), ou plus couramment appelé « frigolite ». Ce matériau peut libérer du styrène, qui est un composé chimique toxique et potentiellement cancérigène pour l’homme. Cette substance est particulièrement dangereuse lorsqu’elle entre en contact avec des aliments chauds ou acides, comme le café, le thé ou les agrumes.

Un autre type d’emballage à éviter est celui contenant du bisphénol A (BPA). Cette substance se retrouve notamment dans les bouteilles, boîtes de conserve et certains récipients alimentaires en plastique dur, et elle peut migrer vers les aliments qu’ils contiennent. Le bisphénol A a été identifié comme perturbateur endocrinien pouvant causer divers problèmes de santé tels que des troubles hormonaux, l’obésité ou encore le diabète.

Il faut aussi éviter les emballages fabriqués avec du polyvinyl chloride (PVC), car ils peuvent contenir des phtalates qui sont aussi des perturbateurs endocriniens. Ces substances ont aussi été liées à l’asthme chez l’enfant ainsi qu’à une diminution de la fertilité masculine.

Il faut bien choisir ses emballages alimentaires pour garantir une sécurité sanitaire optimale. Il existe des alternatives plus sûres comme le carton recyclable ou encore les bioplastiques biodégradables et compostables.

Les alternatives durables aux emballages en plastique pour une sécurité alimentaire renforcée

Face aux risques sanitaires liés à l’utilisation d’emballages en plastique, de plus en plus de consommateurs et d’entreprises se tournent vers des alternatives durables. Ces alternatives garantissent une sécurité alimentaire renforcée tout en ayant un impact environnemental moins important que les emballages en plastique.

Le verre est une alternative sûre car il ne contient pas de substances toxiques qui peuvent migrer vers les aliments. Le verre est inerte et préserve parfaitement la qualité gustative des aliments. Malgré tout, son coût élevé dissuade souvent les entreprises d’y avoir recours.

Le papier est aussi une option intéressante pour remplacer les emballages en plastique. Le carton recyclable est très utilisé dans l’industrie alimentaire pour la fabrication de boîtes ou de sachets biodégradables. Il faut faire attention aux encres et colles utilisées lors du traitement du papier qui peuvent contenir des solvants toxiques.

Les bioplastiques biodégradables, quant à eux, sont fabriqués à partir de matières premières végétales telles que le maïs ou la canne à sucre. Ils se décomposent facilement dans la nature sans produire de microplastiques nocifs pour l’environnement et n’émettent pas de gaz toxiques lorsqu’ils sont incinérés comme c’est le cas pour certains types d’emballage traditionnel.

Bien choisir ses emballages alimentaires revêt une importance cruciale pour garantir une sécurité sanitaire optimale. Les alternatives durables aux emballages en plastique permettent de répondre à ce besoin en réduisant l’impact environnemental et en protégeant la santé des consommateurs. La prise de conscience grandissante concernant les risques liés aux emballages traditionnels auprès des entreprises et du grand public devrait encourager le développement de solutions encore plus innovantes dans le domaine des emballages alimentaires durables.

Équipement