Découverte des saveurs uniques de l’Afrique : zoom sur les plats traditionnels du Congo

Le Congo est le berceau de nombreux plats aux saveurs uniques de l’Afrique. Que vous soyez amateur de viande de bœuf, de poisson ou encore de poulet, vous les dégusterez autrement grâce aux épices et aux différents modes de préparations typiques du Congo.

Le saka-saka : un plat riche en saveurs du Congo

Les pays de l’Afrique sont très riches en matière de spécialités culinaires. Dans le pays du Congo, on ne jure que par le saka-saka ou le pondu. Bien qu’on ne considère pas ce plat au goût authentique de la cuisine congolaise comme le plat national du Congo, on peut facilement dire qu’il est dans le top 3 des plats les plus appréciés.

Lire également : Quantité de riz à consommer par personne : conseils et recommandations pour une alimentation équilibrée

Le saka-saka, que vous dégusterez dans sa version la plus authentique au restaurant africain La Villa Maasaï, sur Paris II, est à base de feuilles de manioc, de poisson fumé et de beurre d’arachide. Comme presque tous les plats africains les plus célèbres, on savoure mieux le saka-saka quand il est épicé et enrichi avec nombre de condiments, dont le piment. On déguste ce plat avec des bananes plantains.

Le plat national de la RDC

Si le saka-saka est le plat congolais le plus célèbre de la République Démocratique du Congo, nombreux sont ceux qui considèrent que le poulet moambe est le plat national du pays. Le poulet moambe ou Moussaka est du poulet aux oignons et à l’huile d’arachide. La préparation du poulet moambe inclut la sauce aux arachides grillées et la tomate.

Lire également : Moutarde sauvage : bienfaits, culture et utilisation en cuisine

C’est la préparation du poulet avec de l’huile de palme spécifique du Congo qui donne à ce plat son goût inégalable. Parmi les ingrédients de ce plat traditionnel aux saveurs très typiques, on peut compter la noix de palme, la courge, l’ail ou encore la malaguette. C’est avec du « funge » que l’on déguste le poulet moambe au Congo.

Le fumbwa : une spécialité de la cuisine congolaise

Si vous voulez goûter aux saveurs les plus authentiques et originaires du Congo, le fumbwa est l’une de vos meilleures options. D’une manière générale, on connaît le fumbwa comme étant un légume vert. Dans la pratique, on retrouve sur le marché des feuilles de fumbwa hachées et séchées. Le goût typique du fumbwa vient bien sûr des feuilles, mais également d’autres ingrédients.

Comme dans bon nombre de plats congolais, on retrouve le beurre de cacahuète dans la préparation d’un bon fumbwa. La saveur du poisson fumé est également bien présente dans le fumbwa congolais, sans oublier le piquant du piment, les tomates concassées et le cube de bouillon.

Le fumbwa est un plat savoureux que l’on déguste avec du poisson. Les Congolais adorent particulièrement savourer ce plat avec du fufu, une boule à base de manioc. Dans d’autres pays de l’Afrique et certaines parties du Congo, le fumbwa se mange tout simplement avec du manioc.

Chikwangue : le manioc fermenté du Congo

La Chikwangue ou bâton de manioc est un des mets les plus traditionnels du Congo bien qu’on en mange aussi bien au Cameroun, au Gabon, en Angola ou encore en République centrafricaine. La Chikwangue est un mets que l’on obtient en laissant fermenter le manioc pendant plusieurs jours. Résultat : une pâte blanche tendre et plus ou moins collante.

La Chikwangue est conditionnée sous la forme d’un boudin enveloppé dans des feuilles de rônier. Elle est plus ou moins odorante. La Chikwangue est un mets que vous pouvez conserver pendant plusieurs jours. Ce mets typiquement congolais se présente souvent sur le marché en pain de 600 grammes. On peut par contre en fabriquer des produits pesant jusqu’à 4 kilogrammes.

Le bœuf congolais sauté à l’huile de palme et d’arachide

Le bœuf sauté à la tomate et aux oignons se rencontre dans plusieurs pays de l’Afrique. La version congolaise du bœuf sauté est très typique en ce sens que la viande de bœuf tendre est préparée à la fois avec de l’huile de palme et de l’huile d’arachide.

Du fait qu’on utilise deux huiles différentes dans la préparation du bœuf sauce bloquée congolais, ce mets est particulièrement goûteux. Avec cette spécialité de la cuisine congolaise, vous pouvez manger du riz, du chikwangue, des bananes plantains ou encore du manioc et de l’igname.

Cuisine