4 astuces à connaître pour faire du pain sans gluten

Faire du pain sans gluten n’est pas une mission impossible. Il suffit de connaître quelques trucs et astuces pour obtenir un pain savoureux et bien levé, sans avoir besoin de gluten. Le gluten, c’est la protéine qui donne au pain sa texture élastique et aérée, mais qui peut aussi provoquer des intolérances ou des allergies. Avec des ingrédients adaptés et des techniques simples, on peut faire du pain sans gluten chez soi, avec un résultat bluffant. Voici quatre astuces à connaître pour faire du pain sans gluten !

1. Utiliser un moule adapté

Le pain sans gluten a une particularité : sa pâte est plus fluide et plus molle que celle du pain avec gluten, car elle ne contient pas la protéine qui lui donne de la tenue. Ainsi, pour faire soi-même son pain sans gluten, il faut éviter que la pâte ne s’affaisse ou ne se répande. Versez-la dans un moule (en forme de cake ou de boule) qui a été préalablement graissé et fariné. Le moule permet à la pâte de garder sa forme et son volume, et de cuire de façon homogène. Aussi, il aide à former une croûte croustillante et dorée.

A voir aussi : Comment couper des légumes en spaghettis ?

2. Réduire le temps de levée

Le pain sans gluten ne demande pas autant de temps de levée que le pain avec gluten. En effet, une seule levée suffit pour que la pâte gonfle grâce à l’effet de la levure. Il n’est pas nécessaire de pétrir à nouveau la pâte et de la laisser lever une deuxième fois, comme pour le pain traditionnel.

Cela pourrait même nuire à la qualité du pain, car les farines sans gluten ne sont pas aussi aptes à lever que la farine de blé. Contentez-vous donc d’une seule levée, directement dans le moule.

A voir aussi : Teneur en protéines des flocons d'avoine : chiffres et bienfaits nutritionnels

3. Respecter le rapport eau-farine

Pour faire du pain sans gluten, il faut suivre une règle simple au niveau des quantités : il faut toujours mettre autant d’eau que de farine (par exemple, pour 500 g de farine, 500 ml d’eau). Cela permet d’avoir une pâte humide et souple, qui pallie le manque de souplesse dû à l’absence de gluten. La pâte sera ainsi plus facile à manipuler et à faire lever.

4. Ajouter un ingrédient magique

Pour un pain sans gluten plus léger, plus volumineux et plus moelleux, il existe un ingrédient magique qui est le vinaigre de cidre. En ajoutant une cuillère à soupe de vinaigre de cidre à la pâte (en réduisant un peu la quantité d’eau), on crée une réaction chimique avec la levure, qui augmente le volume de la pâte. L’acidité du vinaigre améliore aussi la conservation du pain, en évitant qu’il ne sèche trop vite.

Cuisine