Le producteur de foie gras du Gers, un incontournable

La gastronomie française comporte certaines spécialités dont la renommée dépasse les frontières. Le foie gras est par exemple l’une de ces spécialités qui mettront vos papilles gustatives sous leurs charmes. En parlant du foie gras, il est logique de penser aux incontournables producteurs du Gers. En quoi sont-ils incontournables ? Pour le savoir, lisez ce qui suit.

Le Gers, premier producteur de foie gras en France

Le foie gras fait partie des impératifs lors des repas festifs. Sa présence lors des moments festifs témoigne bien de sa popularité et de sa capacité à communiquer un sentiment de bien-être. Selon des sources officielles, 78 % des Français estiment que le foie gras fait partie des incontournables produits de fête.

A voir aussi : Quels sont les nombreux avantages de la nutrition vegan ?

De plus, la France est le premier producteur de foie gras au plan mondial. Si cette renommée est française, c’est bien en raison de la forte politique de production développée sur le territoire français. Cette politique a permis à plusieurs départements de produire. Cependant, le Gers est le premier département producteur de foie gras traditionnel. C’est donc dire l’influence de la production gersoise sur celle française, puis mondiale.

Une matière première disponible et variée dans le Gers

Qui parle de foie gras parle de canard et d’oie. Ces deux sources animales de foie gras sont disponibles dans le département du Gers. Il existe des producteurs de canards et d’oie dans tout le département. Ces producteurs font même de cet élevage, une tradition familiale à transmettre de génération en génération. Cette transmission qui dure depuis des années assure la disponibilité de la matière première.

A découvrir également : Comment bien choisir vos vins ?

Qu’il s’agisse du foie gras de canard ou celui de l’oie, Gers en fournira. À ce sujet, il est remarqué une ruée vers le foie gras de canard au détriment du foie gras d’oie. En effet, le foie gras de canard est à un coût abordable contrairement à celui d’oie.

Cela s’explique par une forme plus petite pour le foie de canard comparativement à celui d’oie. Le foie d’oie est quand même toujours préféré par certains. Il présente de meilleures douceurs subtiles du goût.

Une organisation en plusieurs associations

La filière de production de foies gras est très structurée. Il existe plusieurs structures qui fédèrent leurs efforts pour pousser plus haut la filière.

L’AGPFGA

L’Association Gersoise pour la Promotion du Foie Gras et de l’Aviculture (AGPFGA) est l’une des associations qui interviennent dans la filière du foie gras. Créée en 1983, cette association porte des années d’histoire et de parcours. Sa date de création témoigne bien de la volonté des générations de ce temps à faire structurer la filière.

L’association a une portée d’action départementale et agit comme une interprofession. Tous les acteurs intervenants dans la chaîne de production sont représentés au conseil d’administration.

Que ce soit la Chambre d’Agriculture, la Chambre des Métiers de l’Artisanat, la Chambre de Commerce et d’Industrie, tout le monde est représenté. Parmi les acteurs représentés, il y a aussi les marchés au gras, les entreprises de conserve, les accouveurs, les entreprises de découpe sans oublier les producteurs.

L’ADOFG

L’Association pour la Défense de l’Oie Fermière du Gers (ADOFG) a été créée bien après l’avènement de l’AGPFPA. C’est donc dire que le besoin de sa création s’était fait ressentir. Cette association défend et vise la promotion de la production et de la transformation traditionnelle du foie gras d’oie.

S’occupant uniquement de l’oie, cette association communique beaucoup pour recruter de nouveaux producteurs. Elle renforce sa présence par la production des articles de presse et une utilisation des canaux digitaux. Avec cette association, il est évident que la filière du foie gras d’oie ne pourra point disparaître.

Les producteurs à la ferme

Cette association a beaucoup contribué à maintenir l’élevage du canard et d’oie dans le département. Elle met en relation depuis 1986 les producteurs avant d’évoluer vers un syndicat professionnel en 1990.

Ce syndicat veille au respect des méthodes traditionnelles d’élevage tout en partageant les meilleures techniques d’amélioration de la production. Le maïs et l’herbe demeurent quand même les aliments de base de ces producteurs. Ils ont une clientèle fixe et bien taillée sur mesure.

Les marchés au gras

Il existe des marchés réputés pour la commercialisation du foie gras dans le département du Gers. Ils sont situés au Eauze, Gimont, Samatan et Seissan. Ce grand développement du secteur tertiaire témoigne de la bonne forme des secteurs de la production et de la transformation.

Cuisine