Comment rendre une soupe moins granuleuse ?

Cinq conseils pour améliorer vos soupes. Carotte velouté au gingembre

Comme beaucoup d’entre vous, j’aime les soupescinq conseils simples sur la façon d’améliorer vos soupes , les rendre plus fins, plus belles et en toute saison, mais surtout en hiver, idéales pour le ravitaillement des légumes. Leur univers est infini, ils peuvent satisfaire tous les goûts, se prêter à n’importe quelle occasion, et surtout il est si facile de le faire qu’il serait mal de se voler… Aujourd’hui, je vais vous donner joyeuses (de sorte que nous pensons plus à savoir si c’est des légumes bouillis ou de la nourriture pour les malades ; -). Ils peuvent être chics, féminins, masculins, économiques ou raffinés avec seulement quelques accents supplémentaires. qui les rendent plus savoureux et séduisants. Je vais également vous donner un exemple et si vous cherchez des recettes de soupes (plus de 100 !) C’est ici

A lire également : Qui a inventé le tacos mexicain ?

Pensez toujours à la saisonnalité. à l’avance et liez les ingrédients ensemble, c’est facile et ça marche toujours. Par exemple, les topinambours se combinent bien avec l’orange, le chou-fleur avec du brocoli, les poireaux avec des pommes de terre, les poivrons avec de la tomate, les pois aux haricots Ou choisissez un seul légume de saison pour faire avancer.

Cela s’applique également aux épices que vous ajoutez. Personnellement, je ne mélange pas plus de deux ou trois légumes (sauf dans le cas des soupes, des soupes en morceaux) pour les souligner correctement. Je pense que c’est mieux avec moins d’ingrédients.

A lire aussi : Comment faire lever de la levure ?

Cinq conseils pour améliorer vos soupes. Soupe oignon

1. Saisissez ! C’est quelque chose que j’applique toujours : il goûtera à vos soupes. Toujours commencer à partir d’une base : l’ail, l’oignon, l’oignon neuf, les poireaux ou l’échalote avec de la graisse (huile, beurre, graisse de canard, saindoux) et les colorer un peu. Ensuite, ajoutez les légumes et saisissez-les avec cette base pendant une à deux minutes. Le goût grâce aux jus est déjà fixe et persiste. À ce moment, vous pouvez également ajouter des épices et légèrement rôti. Après il suffit d’ajouter de l’eau ou du bouillon. Vous pouvez également pré-rôtir vos légumes (cela concentre le goût) comme dans cette soupe de chou-fleur rôtie ou cette soupe de panais, topinambour et pomme 2. CHOISISSEZ LA MEILLEURE TEXTURE : Velouté OU Pièces ?

Selon le type, les types de légumes, la présence de pain ou non ou simplement le goût ou les souhaits de la moment, on peut choisir une soupe en morceaux ou velouté. a. Pièces Avantage : nous ne prenons pas la peine de mélanger nous laissons tout comme ça. J’adore cette alternative plus rustique surtout si j’ai différents légumes ou un mélange avec des légumineuses, du pain… Ça sent tout et il est très saturant. Une soupe à l’ancienne Il est important de couper les légumes de la même taille et de s’adapter aux temps de cuisson. Par exemple, les pommes de terre cuisent plus longtemps que les courgettes, de sorte que les courgettes sont ajoutées en dernier. Quelques exemples :

  • Soupe à l’oignon gratin
  • Soupe à trois légumes
  • Pesto minestrone
  • Minestrone aux pois, haricots et menthe
  • Minestrone aux tomates, aubergines et poivrons
  • Soupe au pain, pommes de terre et roquette (pancotto)
  • Ribbollita
  • Soupe d’épeautre toscane
  • Soupe de lentilles et guanciale

b. Velouté ? comment attacher ? Mélangeur donne un côté plus raffiné et est idéal si vous avez peu d’éléments (un ou deux légumes jusqu’à trois ou deux légumes et un fruit). Cela donne un sentiment de pureté et de légèreté. Cette texture a également l’avantage qu’elle peut jouer sur la garniture pour avoir des sensations différentes. Pour le côté crémeux, selon les légumes certains sont veloutés une fois mélangés par nature, d’autres ne veulent pas et parfois veulent souligner cet aspect. Avec des légumes ou des légumineuses : Par exemple, la citrouille, la courge musquée, le chou-fleur, la patate douce donnent naturellement un côté crémeux, n’ont pas besoin d’ajouter quoi que ce soit. Sinon, la pomme de terre est également souvent mise, elle donne immédiatement cette texture. Pensez également aux légumineuses telles que les lentilles, les haricots blancs ou les pois chiches. Surtout s’ils sont mélangés, ils apporteront ce velouté. En outre, il fait une soupe pleine et nourrissante. Quelques exemples :

  • Courge musquée veloutée à l’orange et aux lentilles
  • Soupe crémeuse de carottes et de lentilles corail
  • Haricot blanc velouté avec persil et pistaches
  • Pomme de terre velouté
  • Soupe de pommes de terre, noix de coco et citron vert

Moins d’eau : La texture veloutée dépend aussi beaucoup de l’eau, moins elle est proche d’une purée, donc elle est plus crémeuse. Ne pas oublier de mélanger avec la moitié du bouillon de cuisson et broyer au fur et à mesure que vous allez. Côté produits laitiers, vous pouvez lier avec : — crème (ou crème de noix de coco) ou même lait (ou lait de coco) — ricotta — mascarpone — fromages frais : petits suisses, Saint-Moret… — fromage affiné : brebis, parmesan, grana, pecorino Quelques exemples :

  • Chou-fleur velouté avec os – Iraty
  • Soupe au fenouil et à la roquette
  • Ricotta endive Velouté
  • Cresson velouté aux herbes et au mascarpone
  • Soupe d’asperges au parmesan
  • Soupe aux carottes de noix de coco et oeufs de saumon
  • Patate douce noix de coco et citron vert velouté

Avec de la farine ou des œufs (à l’ancienne) Lorsque vous retournez votre base, vous pouvez ajouter 1 cuillère à soupe de farine ou même de l’amidon de maïs. Avec les légumes et l’eau, cela crée un effet liant (le même principe que béchamel). Vous pouvez également à la fin de la cuisson deux jaunes d’oeufs (pour 4 personnes) bien mélangés et de la chaleur ajouter.

Cinq conseils pour améliorer vos soupes. Soupe à trois légumes

3. Aromatiser Ne pas oublier de toujours mettre une herbe aromatique dans votre soupe, le petit geste qui donne à un légume simple une touche merveilleuse. Pratiquement toutes mes soupes contiennent des épices. Pendant la cuisson, utilisez des herbes dites résistantes telles que le romarin, le thym, la sauce, la feuille de laurier… et retirez-les à la fin de la cuisson, surtout si vous mélangez ensuite. A la fin de la cuisson, ajouter ceux qui sont plus délicats, comme le basilic, le persil, la ciboulette, la menthe, la coriandre, la citronnelle… Vous pouvez également les ajouter sous la forme de pesto ou même de chapelure aux épices. 4. ÉPICES Les épices sont parfaitement combinées avec des soupes et des légumes en général. D’une part, il permet de manger des soupes exotiques naturellement , mais surtout pour stimuler nos soupes plus traditionnelles. Vous pouvez les ajouter au début de la cuisson, ils se propagent bien ou les utiliser comme touche finale. Pensez à la poudre de coriandre, cumin, gingembre, piment, poivre naturel, cannelle… Quelques exemples :

  • Soupe de carottes au gingembre
  • Soupe aux pois et aux épinards
  • Carabaccia, vieille soupe à l’oignon toscane

Cinq conseils pour améliorer vos soupes. Soupe de courgettes et roquette

GARNING : LES petits plus frais ou croustillants C’est quelque chose que je fais toujours sur mes soupes veloutées. Un petit plus, crémeux, croustillant ou parfumé, parfois plusieurs éléments à la fois… la soupe sera complètement transformer. Nous pouvons jouer sur les sensations, en plus de jeter quoi alors qu’il a fallu une minute. a. Légumes, fruits et herbes

N’oubliez pas d’ajouter des légumes crus en dés (ou même cuits en lanières, par exemple) ou des fruits tels que les agrumes ou les pommes. Ou utilisez la même chose dans la soupe ou d’autres qui se marient bien. Les herbes sont toujours les bienvenues

Quelques exemples

  • Chou et province velouté
  • Soupe de betterave, d’orange et de yogourt
  • Soupe de maïs
  • Asperges, haricots et citron velouté

b. Frais et blancs Ajouter une cuillère à soupe de yogourt, de fromage cottage ou même de fromage fouetté salé. Une belle sensation, contraste et qui rend la soupe élégante Quelques exemples :

  • Cappuccino de topinambour orange
  • Cappuccino de courgettes, ricotta et hamchips
  • Carotte et feta cappuccino
  • Soupe froide d’aubergines, de poires et de yogourt
  • Soupe froide de tomates, poivrons et boulettes de ricotta

C. Croustillant ! carreaux de parmesan, de croustilles de jambon(ou bacon, poitrine fumée…) ou de croûtons de painplus ordinaires (cliquez pour les faire maison), graines ou Personnellement, j’aime la petite touche croquante ou croquante sur le dessus. Il peut s’agir de noix enmorceaux ou effilés. Vous pouvez ajuster chaque fois et surtout donner un style à la soupe : légère ou plus nutritive, traditionnelle, gastronomique, originale… Un exemple :

  • Soupe aux poireaux, fenouil et croûton-maison
  • Citrouille veloutée, cèpes cuites au four et noix
  • Soupe aux pois et chips de bresaola
  • Soupe de courgettes

Astuces
Afficher
Cacher