Pourquoi s’intéresser à la cuisine exotique ?

Gastronomique, traditionnelle, moléculaire et autres, multiple sont les types de cuisines qui sont désormais en vogue. Malheureusement, beaucoup ne s’intéressent pas à celle exotique, en raison de la méconnaissance de ses divers bienfaits. Qu’est-ce que la cuisine exotique ? Quels sont les bienfaits qu’elle procure ? En lisant cet article, vous découvrirez de bonnes raisons de vous intéresser à cette cuisine.

Étymologie et définition de l’expression

A lire également : Pourquoi le gluten est-il mauvais pour la santé ?

Dans l’expression « cuisine exotique », « exotique » est ce mot qui semble nouveau. À donc s’intéresser à lui, commençons par indiquer que c’est une notion un peu difficile à délimiter. Remontons alors à l’étymologie du mot pour mieux nous situer.

Étymologiquement, l’« exotisme » vient du latin « exoticus », qui lui-même est dérivé du grec « exôtikos ». Ce terme à son tour est formé à partir du radical « exô » qui signifie « étranger, au-dehors ». Implicitement donc, l’exotique renvoie à tout ce qui est étranger à un pays. Dans son contexte d’utilisation habituel, l’Europe est ce plot pris pour référence à l’usage du mot.

A découvrir également : Cuisiner sans gluten : la base

Vous l’auriez compris, l’exotique rassemble tout ce qui est étranger ou n’appartient pas originellement aux différentes cultures européennes. À appliquer maintenant cette définition au mot « cuisine », retenons que la cuisine exotique est tout simplement toute cuisine qui se révèle étrangère à l’Europe. Les cuisines exotiques sont importées par le fait des immigrations vers ledit continent. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle est surnommée « la cuisine du monde ».

Top 5 des pays avec les cuisines les plus exotiques

En dehors de la France qui, à travers bon nombre de restaurants dont Planète Sésame promeut les cuisines exotiques, 5 pays s’imposent dans le classement.

Le Brésil

La gastronomie du plus grand pays de l’Amérique du Sud est tout un héritage de plusieurs cultures. Il s’agit beaucoup plus de celles de l’Afrique et de l’Europe. Le caractère exotique dans ce pays se constate surtout à travers leur façon de préparer un certain nombre de plats.

La Mongolie

Bien vaste, la Mongolie est l’un des pays les moins peuplés. Cette « faille » n’a pas empêché ce pays de se retrouver parmi ce top, à plus forte raison que le style de vie qui y prédomine est celui de nomade. Un style de vie pour lequel, la vente à emporter La Rochelle (en France) à titre d’exemple serait bien avantageux.

Le Guatemala et le Mexique

Le territoire couvrant le Guatemala et le Mexique a presque la même influence culturelle. Leur gastronomie est le fruit du métissage entre les conquistadores espagnols et les Mayas. C’est d’ailleurs ce qui se confirme par les nombreux plats et recettes qui leur sont pratiquement communs.

Le Japon

La gastronomie japonaise est celle qui est de plus en plus appréciée en Occident. La simple raison est qu’elle représente une véritable pépinière de cuisines exotiques. Cependant, de nos jours, sa gastronomie possède des termes qui ne sont plus si exotiques.

La Chine

Plusieurs mythes circulent sur la cuisine chinoise. Le fait est qu’elle est si exotique que l’on ne peut l’imaginer. Le riz et les nouilles restent leurs éléments unificateurs, mais plusieurs mets sont considérés comme une aberration du fait de l’exotisme.

Toutefois, toutes considérées dans leur diversité, les cultures exotiques offrent d’énormes privilèges à toute personne qui s’y intéresse.

Les bienfaits de la cuisine exotique

En leur qualité d’ingrédients importants à cette cuisine, nous aborderons d’une part les vertus que transmettent les légumes et les fruits. D’autre part, nous mettrons en lumière le véritable motif de brassage interculturel que constitue cette même cuisine.

Les vertus des légumes et des fruits

La composition de la plupart des recettes exotiques repose sur les légumes et les fruits. Plusieurs restaurants sont restés fidèles à l’authenticité des cuisines exotiques, au vu des propriétés que portent ces ingrédients précédemment indiqués.

Les légumes constituent en effet un groupe d’aliments peu caloriques, riches en minéraux et en vitamines. Principale source de vitamine C, ils favorisent l’hydratation et la digestion, puis améliorent notre équilibre acido-basique. Santé des os, stress oxydatif et même satiété sont également des champs sur lesquels les légumes répondent efficacement présents.

En outre, en ajoutant des légumes à votre alimentation, vous éliminez les aliments transformés, les glucides et les sucres. Sans légumes, vous privez indirectement votre organisme de micronutriments bénéfiques à votre santé.

De leur côté, les vertus principales que l’on reconnaît aux fruits sont les vitamines qui sont si nécessaires à une bonne santé. Il y a de même les minéraux et les antioxydants. Remplis de fibres ou d’oligo-éléments, ils participent au maintien de la vigilance, de l’efficacité et de l’énergie. Ils soutiennent de même la concentration et résolvent les questions de fatigue musculaire, de vision et de stress. C’est sans oublier que leur consommation participe à la limitation des risques des maladies cardio-vasculaires, de l’obésité et des cancers.

C’est donc au vu de ces propriétés que les légumes et les fruits ont été très rapidement adoptés dans la cuisine. Par ce truchement en effet, plusieurs détails d’ordre sanitaire seraient indirectement réglés. Par ailleurs, de façon thérapeutique, il y a de quoi ne point se détacher des produits de la cuisine exotique.

La cuisine exotique, véritable motif du brassage interculturel

Le pouvoir thérapeutique des produits de la cuisine exotique se justifie par leur étrangeté, leur rareté. C’est un pouvoir qui se repose aussi bien sur la cherté de ces produits que sur leur prestige.

Ici, le prestige social d’une cuisine venue d’ailleurs explique l’appel aux pratiques culinaires de l’étranger. Également, la différence des produits, des saveurs et des modes de cuisson attire et séduit. Le goût pour des cuisines étrangères constitue le motif même du brassage interculturel.

De ce fait, la distance à l’égard d’une culture devient dans l’exotisme, la raison même de l’intérêt qu’on lui porte. Le recours à des pratiques culinaires étrangères au nom de la santé a montré la perpétuation de représentations. Certaines ont même été élaborées à propos des produits exotiques.

N’empêche, pour ce qui concerne les pratiques culinaires, certains discours en rapport avec l’évolution des préoccupations sanitaires changent de donne. Les différences dans la façon dont plusieurs nations expriment les liens entre alimentation et santé s’avèrent donc presque négligeables.

Somme toute, il y a de quoi s’intéresser à la cuisine exotique, au vu des nombreux bienfaits sanitaires que procurent ses ingrédients. Au second plan, cette cuisine en elle-même constitue un véritable motif du brassage interculturel, de quoi promouvoir les considérations interpersonnelles.

Cuisine
Afficher
Cacher