La chakchouka, un plat traditionnel de la Tunisie

D’origine de l’Afrique du Nord, la chakchouka est un mets traditionnel de la Tunisie. Il s’agit d’un plat sain, savoureux, et nutritif à base de légumes. Cette recette varie à l’infini selon les contrées et la créativité de chaque individu. Qu’est-ce que la chakchouka ? Quelles sont ses vertus ? Comment la préparer ? Dans la suite de ce guide, vous découvrirez des éléments de réponses à ces différentes interrogations.

Qu’est-ce que la chakchouka ?

La chakchouka est à la base, une spécialité culinaire arabe et maghrébine. C’est une sorte de ragoût de pommes de terre et de poivrons. Elle est cuite dans de l’huile assaisonnée de piment, de sauce tomate et d’harissa à laquelle s’ajoutent des œufs. Parfois, les pommes de terre sont substituées par des petits pois ou des fèves.

A lire également : Recettes brocoli sauvage : saveurs inédites et préparations simples

En Tunisie, la chakchouka est préparée à base de légumes cuits dans l’huile d’olive. C’est une sorte de poêlée de poivrons (tomates, oignons, piments verts ou rouge) sans œufs. Ce plat se rapproche de la frita, du ojja ou encore du pisco manchego. Ce plat consomme à n’importe quel moment de la journée accompagnée de pain et de la merguez.

Origine de la chakchouka

Si la chakchouka fait l’unanimité au vu de ses multiples saveurs ensoleillées, elle donne du fil à retordre en ce qui concerne ses origines. En effet, l’origine de la chakchouka n’est pas précise. Cependant, le nom du plat est en langue punique qui veut dire « mélange ».

A lire aussi : Desserts gourmands et sans gluten pour se régaler pour les fêtes

Pour certains, elle proviendrait des contrées du Maghreb. D’autres disent qu’elle est née en Afrique du Nord et a gagné les terres du Proche-Orient par la suite. Ce qui est certain, il s’agit d’un plat très connu par les Tunisiens.

La recette de la chakchouka tunisienne

Un plat très épicé et coloré, la chakchouka est un mets très connu des Tunisiens. Voici comment la préparer.

Les ingrédients

Pour faire une bonne chakchouka à la tunisienne, vous aurez besoin de certains ingrédients. Il s’agit de :

  • 6 tomates fraîches ;
  • 3 poivrons, dont 1 vert, 1 rouge et 1 jaune ;
  • 3 gousses d’ail pressées ou émincées ;
  • 1 gros oignon émincé ;
  • 2 œufs ;
  • Du paprika et de l’huile d’olive à volonté.

Les ingrédients mentionnés ci-dessus sont pour la chakchouka d’une seule personne. Si vous voulez en faire plus, il faudra multiplier les proportions par le nombre de personnes.

La préparation

Pour faire la chakchouka, vous devez commencer par éplucher les tomates et les poivrons. Ensuite, vous pouvez les plonger dans de l’eau bouillie pendant 20 secondes. Les peaux pourront ainsi être retirées facilement. Ensuite, il faut couper les ingrédients épluchés (les tomates en gros morceaux et les poivrons en lamelles).

Dans une cocotte ou une casserole, versez un petit filet d’huile d’olive et ajoutez l’oignon et l’ail émincés. Faites-les dorer à feu doux et rajoutez les tomates et poivrons pelés. Mettez-y un peu de paprika et assaisonnez le mélange. Vous devez à présent laisser le mélange mijoter pendant environ 25 min. À 2 min de la fin de la cuisson, cassez les œufs sur les légumes et laissez cuire. Votre chakchouka est prête, vous pouvez la déguster à chaud ou la laisser refroidir.

Les vertus de la chakchouka

la chakchouka

Le plat traditionnel de la Tunisie est une recette à haute densité nutritionnelle. Ce mets végétarien peut être inclus dans un régime amaigrissant, car il est simplement composé de légumes et d’œufs pochés. La chakchouka est conseillée dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée puisqu’elle apporte de nombreux bienfaits pour la santé. En voici quelques-uns !

Amélioration de la santé musculaire

Les protéines sont nécessaires pour la santé des muscles et les œufs en contiennent. Ainsi, la consommation de la chakchouka évite le risque de développer des maladies chroniques qui affectent la masse musculaire.

La chakchouka prévient la carence en vitamine D

Outre les protéines, les œufs contiennent un autre nutriment nécessaire au maintien de l’homéostasie. Il s’agit de la vitamine D qui est d’une importance vitale pour l’homme. Selon certaines études scientifiques, une carence en vitamine D augmente le risque de développer des pathologies complexes.

Elle contribue au retard du vieillissement de la peau

Les légumes et épices qui composent la chakchouka neutralisent la formation de radicaux libres. Ils empêchent leur accumulation ultérieure dans les tissus de l’organisme. Ces ingrédients fournissent une grande quantité de phytonutiments avec une grande capacité antioxydante.

Les variantes de la chakchouka dans le monde arabe

La chakchouka, plat traditionnel de la Tunisie, est aussi appréciée dans d’autres pays du monde arabe. Il existe des variantes selon les régions et les préférences en matière de goût. Voici quelques exemples de ces variations.

Au Maroc, on trouve une version appelée « tchoutchouka » qui est souvent servie en guise d’entrée ou comme accompagnement pour un tajine. La tchoutchouka marocaine contient plus d’herbes aromatiques que l’original tunisien, notamment le persil et la coriandre.

En Algérie et en Libye, on consomme une variété similaire nommée Shakshuka qui se différencie de la chakchouka classique par l’utilisation d’une pâte épicée à la place des poivrons rouges frais.

Dans certaines régions de Palestine, de Syrie et de Jordanie, cette recette peut être revisitée avec l’ajout d’aubergines grillées ou encore agrémentée de fromage haloumi grillé.

Toutes ces variantes se rejoignent cependant sur le même principe culinaire : celui d’un plat sain, savoureux et consistant, dont les ingrédients varient selon chaque culture tout en conservant sa richesse nutritionnelle originelle.

Comment accompagner la chakchouka pour un repas complet et équilibré

La chakchouka est un plat complet et équilibré en soi, mais il est possible de l’accompagner d’autres mets pour en faire un repas plus consistant. Voici quelques idées de recettes qui se marient parfaitement avec la chakchouka.

Le pain pita ou le pain tabouna sont des choix judicieux pour accompagner ce plat. Ils permettent notamment de saucer les restes de sauce tomate dans l’assiette !

Vous pouvez ajouter une salade verte pour apporter une touche de fraîcheur à votre repas. Une salade composée d’avocats, de concombres et de tomates, par exemple, sera très bien assortie avec la chakchouka tunisienne.

Pour ceux qui souhaitent ajouter un accompagnement protéiné à leur menu, pourquoi ne pas opter pour du poulet grillé ? Le poulet mariné aux épices ras el hanout s’accorde parfaitement avec la saveur relevée et épicée de la chakchouka.

Si vous êtes plutôt végétarien ou vegan, il existe aussi des options intéressantes. Vous pouvez par exemple préparer une purée d’aubergine (du baba ghanoush) que vous servirez comme dip chaud avec des morceaux de pain pita tiède et garnir votre assiette avec des noix concassées.

Quel que soit l’accompagnement choisi, n’hésitez pas à agrémenter votre plat principal selon vos goûts. Vous pouvez ajouter un peu de harissa pour le piquant, des olives pour la saveur ou encore du citron pressé pour la fraîcheur.

La chakchouka est un plat riche et consistant qui se suffit à lui-même mais peut être accompagné d’autres mets selon les envies et les goûts de chacun. Il s’agit en tout cas d’une recette appréciée dans le monde entier, que l’on soit amateur de cuisine traditionnelle tunisienne ou simplement à la recherche d’un plat sain et savoureux !

Cuisine