Pourquoi devient-on végétarien ?

L’environnement actuel est composé de nombreux régimes dont le nombre d’adeptes augmente sans cesse. Certains de ces régimes sont populaires et d’autres non. Parmi les plus populaires, figure le régime végétarien. Mais plus qu’un régime, le végétarisme est un concept, un mode de vie. On rencontre en effet de plus en plus de végétariens de nos jours et les restaurants végétariens ainsi que les menus végétariens existent en grand nombre. Même si certains sont végétariens à la base, la plupart des personnes le deviennent. Mais pourquoi donc ?

Devenir végétarien pour des raisons de santé

De nombreuses personnes choisissent de devenir végétariennes pour des raisons de santé. En effet, les viandes contiennent, en quantité non négligeable, du cholestérol et des graisses saturées. La présence de ces éléments dans l’organisme favorise la survenue de certaines maladies telles que l’hypertension artérielle et l’obésité. De plus, les animaux sont souvent nourris avec des aliments contenant de grandes quantités de produits chimiques ; les consommer, c’est donc consommer ces produits chimiques. Ainsi, devenir végétarien réduit les risques d’obésité, de cancers, de diabète, et de maladies cardiovasculaires. L’argument santé justifie donc le choix d’un régime végétarien.

Pour le respect de l’environnement

Le respect de l’environnement est également un des arguments justifiant le choix d’un régime végétarien. En effet, pour produire la nourriture des animaux, de grandes étendues de terres sont utilisées et mal utilisées. Ces sols sont donc détruits, des surfaces pouvant servir à produire des aliments en quantité suffisante pour éradiquer la faim dans le monde sont ainsi gaspillées. L’entretien des animaux nécessite aussi l’utilisation d’une grande quantité d’eau potable, ce qui constitue du gaspillage et à la longue détruit l’environnement.

Par ailleurs, le fait de détruire des forêts fait disparaitre certaines espèces tout comme la pêche de certains animaux suffit à éteindre leur race. C’est ainsi tout un écosystème qui disparait pour permettre la consommation des animaux et l’effet de serre résulte de la destruction des forêts.

Parce qu’on aime les animaux

L’empathie envers les animaux est bien souvent la première raison pour laquelle on devient végétarien. Ces dernières années, des informations sur la manière dont les animaux sont abattus, stockés, et traités ont fait la une de plusieurs quotidiens. Des témoignages ont fleuri sur la toile et des histoires émouvantes ont étés entendues. Toutes ces informations ont révélé que les animaux étaient victimes de maltraitance.

Pourtant, l’homme utilise des animaux de compagnie et leur associe des sentiments, des émotions, un ressenti et une conscience muette. Se pose alors la question de la conscience de ces animaux. Sont-ils capables de ressentir la douleur ? Une partie de la population a ainsi développé une grande empathie pour ces animaux, et est devenue végétarienne. Pour cette partie de la population, le simple fait de voir de la viande dans un plat évoque pour eux mauvais traitements et fait naître du dégoût.

Pour des raisons de religion

Certaines religions n’autorisent pas la consommation de la viande pour plusieurs raisons. On retrouve dans cette catégorie le Jaïnisme, le Bouddhisme, l’Indouisme, etc. On peut donc devenir végétarien en raison de sa religion.

La tendance végan a toujours le vent en poupe

Depuis quelques années, la tendance végan a fait son apparition dans le monde de la nutrition. Dès son arrivée, elle a connu un grand succès et s’est imposée à de nombreuses personnes. De nombreuses discussions ont étés menées sur cette nouvelle tendance. Certaines personnes étaient convaincues qu’elle ne disparaitrait plus jamais, tandis que d’autres prévoyaient une chute aussi rapide que son ascension. Plusieurs années plus tard, la tendance végan fait toujours partie de notre quotidien et de nombreux éléments permettent de dire qu’elle a toujours le vent en poupe.

L’alimentation dans la tendance végan

La tendance végan promeut un mode d’alimentation sans produits d’origine animale. Ainsi, la viande, le poisson, et les crustacés sont des aliments qu’un végan ne consomme pas ; elle ressemble en ce sens au végétarisme. Mais contrairement à ce dernier, la tendance végan n’autorise l’utilisation d’aucun produit issu de l’exploitation animale. Cela implique que les œufs, le lait, le fromage, le miel, etc. n’entrent pas dans l’alimentation végan.

Si autrefois l’adoption de cette tendance était difficile en raison des de nombreuses contraintes, des solutions alternatives ont vu le jour et permis l’augmentation du nombre de végan. En effets, de nouveaux menus, et de nouvelles techniques de cuisson ont permis à plusieurs personnes de rejoindre la tendance. Ainsi, on retrouve de nos jours des restaurants végans, des recettes véganes, du vin végan, et même des quartiers végans un peu partout. Cette tendance ne touche pas uniquement la nourriture, mais la cosmétique aussi.

Tendance végan : la cosmétique s’adapte

Le végan fait désormais pleinement partie de l’univers des produits cosmétiques. Pour réussir dans un secteur d’activité, il est important de s’adapter en fonction des changements et de la demande. Conscient de cela, le secteur de la cosmétique a pris des mesures afin d’adapter son offre à la clientèle actuelle. Cette clientèle étant de plus en plus végane, des produits cosmétiques végans sont apparus. Ceux-ci n’utilisent plus aucune substance issue de l’exploitation animale. À la place, ce sont des plantes, des feuilles et des huiles essentielles d’origine végétale qui sont proposées.

Les produits cosmétiques concernés sont divers et variés. On retrouve ainsi du gel douche, du dentifrice, du déodorant, des shampoings, des huiles à barbe, des gommages, et des savons. Ces produits sont destinés aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Ils connaissent un énorme succès et totalisent un chiffre d’affaires élevé. Ainsi le succès des cosmétiques démontre que le végan a toujours le vent en poupe.

Le végan, un succès international

La popularité de la tendance végan ne s’arrête pas seulement en France. D’autres pays tels que la Grande-Bretagne et l’Allemagne, l’Italie, la Pologne, l’Espagne, et les États-Unis sont concernés. Ceux-ci mettent sur le marché chaque année des produits végans très appréciés. Ainsi, la tendance végan dont le but est non seulement le respect des droits des animaux, mais également une alimentation plus saine et la protection de l’environnement sont utilisées dans plusieurs pays.

La tendance végan a toujours le vent en poupe, car le nombre d’adeptes de cette pratique est en constante croissance et tous les secteurs d’activités l’adoptent.